Les conseils du coach pour le défi infini

Les conseils du coach pour le défi infini

Conseils pour le défi infini avec Bruno Heubi, coach
La problématique de cette course est multiple.
On la retrouve classiquement sur les formats type infinity trail, dernier homme debout ou backyard.
Pour vous aider à bien appréhender la distance, nous avons demandé à Bruno Heubi, champion de France de  24h et du monde de 100km, coach agrégé, de vous livrer ses conseils
Vous pouvez aussi retrouver les conseils de Bruno en vidéo ici lors de notre live avec infinity trail backyard ICI

1) C'est la répétition de l'effort qui rend cette épreuve hors normes.
Courir 6.940km en moins d'une heure est à la portée de la plupart des coureurs, même débutants. Le répéter durant des heures et des heures, c'est autre histoire.
Il faut donc se préparer à la fois physiquement mais aussi psychologiquement à durer et à se préserver pour y parvenir.

2) Un autre paramètre clé c'est que c'est une course sans ligne d'arrivée. En effet, c'est la seule course où on ne sait pas, en prenant le départ, quand elle va s'arrêter puisqu'il faut être le dernier à repartir sur la boucle.
Cela signifie qu'il faut être en capacité de supporter cette incertitude et être en mesure de s'adapter à tous les scénarios de course possible.

3) Chaque boucle est un nouveau départ. Ça aussi c'est unique. On prend un départ toutes les heures.
Qui dit départ, dit tension, excitation avec des risques de survitesse qui sont rédhibitoires sur ce type de course. Une dépense d'énergie induite par la remise en route qu'il faut gérer sur le long terme.
Il est donc indispensable de prévoir dans le programme d'entraînement des organisations de séances qui préparent à cela.

4) On dépend de l'autre pour performer. Si vous êtes deux et que l'autre ne repart pas. La course s'arrête. Donc l'adage "A vaincre sans péril, on triomphe sans Gloire" prend toute sa pleine mesure.
De ce fait, on peut estimer que le niveau de performance des autres concurrents va influencer le résultat des uns et des autres.
"Plus on est de fous, plus on rit" est donc la formule complémentaire à l'adage évoqué précédemment.

Quelle stratégie ?
Ce qui me semble être la bonne stratégie c'est de parcourir la boucle entre 50 et 55 minutes afin d'avoir le temps de gérer exclusivement les aspects purement logistiques : changer de tenue, de chaussures, aller aux toilettes, dormir quelques minutes et de manger, boire durant le tour en s'accordant une pause marchée.
 
Les sorties longues spécifiques vont donc devoir prendre en compte tous ces aspects en vue d'être fin prêt le jour J.
Pour des conseils personnalisés et/ou un plan sur mesure, vous pouvez contacter Bruno Heubi : contact@brunoheubi.com ou instagram : Bruno.heubi

ALIMENTATION

Manger régulièrement, toutes les 15 à 20 minutes, et bien mâcher les aliments, avant d’avaler.

Consommer entre 50 et 90 grammes de glucides par heure, en fonction de votre tolérance et le plus digestes possible. Sticks de miel, barre énergie, boisson énergétique, à raison de 500ml par heure.

Penser à intégrer une boisson de récupération protéinée au-dela de 5h de course.

 

Aux ravitos de l'organisateur

Faites des petits repas avec des glucides complexes rapidement assimilables (pain de mie, pâtes bien cuites, gâteaux de riz…) associés à des protéines (jambon, dinde, poulet). Penser à y ajouter des aliments salés comme les amandes, les soupes de légumes.

  

Exemple de programme alimentaire qui peut être suivi pour un ultra :

Jusqu'à 1h30 avant le départ : gâteau sportif très digeste et énergétique

Toutes les 45 minutes : un stick miel en alternance avec fruits secs type abricots (IG bas).

A partir de 2h d'effort : 1 barre énergie toutes les 2h environ en alternance avec une barre protéinée salée.

500ml par heure de boisson énergétique, particulièrement facile à assimiler , au goût neutre et adaptée pour la deuxième moitié de course

Sur les ravitaillements env. toutes les 3h : protéines : jambon, poulet, viande séchée, avec glucides : pomme de terre, soupe, patate douce, banane, riz, sandwich

En cas de lassitude avec le sucré : barres salées protéines, oléagineux type amandes, fromage, biscuits salés apéritifs… et surtout garder la notion de plaisir.

 

Pour un plan d'entrainement personnalisé, vous pouvez contacter Bruno Heubi par e-mail ici : contact@brunoheubi.com 

Plus d'articles et de conseils

Trail Apiruntour au profit de la recherche sur la sclérose en plaque / ARSEP
Cette année encore, notre trail des 20 & 21 avril en forêt de Rennes, sera sous le signe de la solidarité.Déjà présents aux côtés de solidaires en peloton qui collecte des fonds pour la recherche sur la sclérose en plaques lors du 24h de Caen, c’est avec plaisir que nous renforçons les liens cette année.Des coureurs solidaires en peloton seront présents, bien entendu sur les différents formats de course proposés, de 5 à 120km. Pour soutenir la recherche, vous pouvez faire un don lors de votre inscription sur klikego