Trail Apiruntour au profit de la recherche sur la sclérose en plaque / ARSEP

L'Apiruntour, une course solidaire

Cette année encore, notre trail des 20 & 21 avril en forêt de Rennes, sera sous le signe de la solidarité.

Déjà présents aux côtés de solidaires en peloton qui collecte des fonds pour la recherche sur la sclérose en plaques lors du 24h de Caen, c’est avec plaisir que nous renforçons les liens cette année.

Concrètement comment cette solidarité va-t-elle se traduire ?


Des coureurs solidaires en peloton seront présents, bien entendu sur les différents formats de course proposés, de 5 à 120km.


🔗Le soutien s’exprimera aussi par de la sensibilisation lors de la course : vous aurez la possibilité de devenir adhérent au réseau solidaires en peloton moyennant une modeste adhésion de 5€


🙏Certains d’entre vous ont déjà fait un don leur de leur inscription, Merci


🙌 Notre organisation reversera une grande partie des bénéfices à l’ARSEP via solidaires en peloton pour soutenir la recherche contre la sclérose en plaques.

PAS ENCORE INSCRIT ? 



Pour en savoir plus : la sclérose en plaques, c’est quoi ?
C'est une maladie inflammatoire du système nerveux central (cerveau, moelle épinière et nerfs optiques). Elle se caractérise par des lésions « les plaques » dans lesquelles la gaine protectrice des neurones « la myéline » est détruite entraînant une dégénérescence des cellules nerveuses, les neurones avec une perte de la communication entre le cerveau et les organes périphériques. Cette maladie est dite autoimmune car le système immunitaire, dont le rôle est de protéger l’organisme contre les agents pathogènes (virus, bactéries), s’attaque dans ce cas à un composé du corps lui-même, la myéline.
La Sclérose en Plaques est la 2ième cause nationale de handicap chez l’adulte jeune après les traumatismes. Elle touche 120 000 personnes en France et c'est un enjeu majeur de santé publique car elle affecte une population active, avec un âge moyen d’apparition de 30 ans.
C’est toutefois une maladie dont la prise en charge et les traitements évoluent favorablement depuis plusieurs années grâce aux travaux de recherche financés en particulier par l’ARSEP.

PAS ENCORE INSCRIT ?